404 Not Found. 404 Not Found.

Au placard

NON DISPONIBLE

Avec Stéphanie Lhorset et Fabrice Pardoux
Direction artistique : Didier Berjonneau.

Dans l’espace exigu d’un placard, un couple d’artiste de cirque tourne depuis des années le même spectacle avec les mêmes numéros. Ce soir tout se détraque…

 

404 Not Found.

Standard ou le tri-cycle

NON DISPONIBLE

Pièce en mouvements rotatifs de Marc Colmar et Didier Berjonneau
Direction artistique : Didier Berjonneau

 

 

« Derrière vivre de peu, il y a vivre de rien. Ce sont deux chambres ; la première est obscure, la seconde est noire » Victor Hugo

avec
Valérie Brancq, Antoine de la Morinerie et Laurent Simoni
Conseiller chorégraphique : Perrine Trouslard
Musique originale : Caroline Boë
Lumière : Laurent Labarrère
Costume : Pilar Ballester

Création le 31 mars 2006 au Centre Gérard Philipe de Champigny-sur-Marne
Avec l’aide à la production de la Ville de Champigny-sur-Marne

L’homme ordinaire ne se remarque pas. Il est commun à tous les autres. Lisse sans trace ni bavure. Suffisamment imparfait pour ne pas être remarqué et pas suffisamment fini pour qu’on le remarque. Il se fond dans la foule. On l’oublie vite, on l’ignore même.

Etre trop beau ou trop laid ne laisse pas indifférent. Cela vous colle à la peau. L’homme différent n’est jamais seul, toujours sous le regard de l’autre ; au milieu de la foule, on ne voit que lui. C’est un événement en soi.  

L’homme standard qui est ni un homme ordinaire, ni un homme différent,  détermine la hauteur des marches, la largeur des portes, le sens d’ouverture des armoires. Il en est pareil pour le goût et les couleurs, la mode vestimentaire ou les canons de la beauté. Les textes de loi sont eux aussi, forgés à son image ; la télévision, et les images qu’elle déverse, nous donne à penser et à voir ce que sont les critères de reconnaissance.

Tout est fait pour l’homme standard.

Ce fut le point de départ  de ce spectacle peu ordinaire!

 

404 Not Found.

Des vies exceptionnelles

NON DISPONIBLE

Pièce pour 5 acteurs valides et handicapés, 1 clic-clac et 1 abat-jour.
Mise en scène : Didier Berjonneau
Conseil chorégraphique : Perrine Trouslard
Ecriture du texte : Marc Colmar sur une idée originale de Didier Berjonneau
Scénographie Michel Ozeray
Création musicale : Caroline Boë EnvolCliclac
Création costume : Anne Buguet
Avec : Valérie Brancq, Marc Colmar, Yael, Antoine de La Morinerie, Fabrice Pardoux,  Roselyne Brunet-Lecler

 

Hier, c’était un rêve, un conte de Noël.
Aujourd’hui, la fête est finie. Nous sommes le 26 décembre, jour de réclamations. Les cadeaux qui ne marchent pas « bien » retournent au Service Après Vente du supermarché. Nous entrons dans l’univers délirant d’un magasin, de son personnel, des petits chefs, des clients…

C’est l’histoire d’une poupée ou plutôt d’une enfant qui attendait tant de la France. Depuis  son pays d’origine où elle a été fabriquée, où elle est née, jusqu’à son arrivée dans une famille d’adoption : un parcours et un regard d’enfant différent dans ce monde « impitoyable » …

404 Not Found.

DrÔle de contes

Le petit bout de Roi

Conte musical qui  interroge la différence à travers l’histoire d’un jeune roi né sans jambe, mais pas sans esprit!

de et par Marc Colmar  accompagné par Antoine de la Morinerie à l’alto
D
irection artistique : Didier Berjonneau

« Cette histoire-là se passe dans un pays où l’on parle une langue que l’on ne comprend plus. C’est l’histoire d’un royaume avec un bon roi et une bonne reine. Le peuple est content. Il n’y a pas de guerre. Le seul grand souci de ce royaume c’est que le roi et la reine vieillissent et qu’ils n’ont toujours pas d’enfant, pas d’héritier pour le trône quoi !   Et quand de roi ne sera plus là, qui sera le roi après le roi ?… »

Chance ou pas chance

Un conte qui relativise les soucis de la vie

avec Marc Colmar 

Direction artistique : Didier Berjonneau

« Jidong est un petit paysan chinois chanceux: il a une petite propriété qu’il peut cultiver, et ainsi subvenir non seulement à ses besoin vitaux mais aussi à ceux de son fils unique qu’il aime et qu’il chérit par-dessus tout. Et Jidong a d’autant plus de chance, qu’il dispose également d’une jument jeune et puissante pour l’aider dans son travail. Mais un jour, hélas, la chance paraît l’abandonner, lorsque sa jument disparaît…. »